15 déc. 2017

54 Minutes

Couverture 54 minutes

Auteure : Marieke Nijkamp
Editions : Hachette
Collection : Romans
Nombre de pages : 290 pages
Date de parution : 02 Octobre 2017
Format : Grand





Opportunity School, Alabama. Les élèves sont réunis pour écouter leur directrice. Mais lorsque le discours s’achève, l’un d’entre eux, Tyler Browne, verrouille les portes et tire sur la foule.

Commencent alors cinquante-quatre minutes de massacre, cinquante-quatre minutes glaçantes racontées dans les messages des victimes à leurs proches et par quatre élèves, à l’intérieur et à l’extérieur de la salle. Tous ont un lien avec Tyler : Claire, son ex-petite amie, Autumn, sa propre sœur, Sylvia, la petite amie d’Autumn et le frère de celle-ci, Thomas.

Cinquante-quatre minutes pendant lesquelles Tyler force ses otages terrorisés à l’écouter se plaindre. Il n’a jamais été aimé, ni par sa petite amie Claire, ni par son père violent et alcoolique, et encore moins par sa sœur Autumn, à laquelle il ne pardonne pas de vouloir partir à New York pour être danseuse.

Mais loin d’être une victime, Tyler est avant tout un psychopathe, qui assassine trente-neuf personnes.
"


54 Minutes est un roman qui m'a fait hurler d'envie lors de l'annonce de sa sortie et je remercie sincèrement Shana et Cécile pour cette opportunité ! 


Pourquoi tant d'excitation avant de le lire ?


Et bien pour son sujet. 54 minutes nous raconte une prise d'otage et une tuerie au sein d'un lycée, un scénario qui, malheureusement, ne reste pas dans la fiction et j'ai pour exemple Columbine. Un évènement qui m'a fortement marqué et, même si le décor change, j'ai également le Bataclan en tête. Un sujet qui me tient donc à coeur, non pas pour un côté glauque ou morbide, mais pour lancer un message d'alerte, tant sur comment gérer et aider ou plus rapidement sensibiliser pour éviter ce genre de situation.



Ce roman porte bien son nom, il détails, sur plusieurs points de vue, les 54 minutes qui englobent toute cette horreur.
Si l'on se demande pourquoi untel ou bidule est choisis pour nous raconter cette histoire, on s'apperçoit très rapidement qu'un lien existe entre chacun : Ils connaissent tous Tyler, le tueur. Un monde assez petit dans un lycée pourtant assez grand.
L'un des personnages m'a beaucoup touché,plus que les autres, il s'agit Autumn, sa soeur. Au cours de leurs échanges, nous apprenons la difficulté de leur quotidien à la suite du décès de leur mère. Un père sombrant dans l'alcoolisme et battant ses deux enfants, discriminant sa propre fille à cause de son homosexualité et semant ainsi une haine dans la tête de son fils ... C'est d'ailleurs le point qui motive Tyler : la haine. En même temps, difficile de prévoir de tuer par plaisir quand tout va pour le mieux. Je ne détaillerais pas tout pour que vous puissiez aussi comprendre plus en détails et passer par toutes les étapes émotionnelles que Marieke Nijkamp nous a concocté.



54 minutes en 290 pages. Un challenge qui me donnait quelques doutes sur l'efficacité et du côté poignant de l'histoire, mais l'auteure réussi magnifiquement bien ! Il est presque impossible de poser le roman pour faire autre chose, en même temps, on enchaîne tellement vite que nous sommes rapidement au milieu de l'histoire et pourquoi s'arrêter là ? Autant finir avant de dormir/bosser/manger ou autre.


Pour finir, à mes yeux, ce roman est une claque. Un sujet sensible mené d'une plume magnifique et on en ressort pas du tout indemne... La tournure de l'histoire se devine : Le conte de fée en est bien loin. Il faut donc se sentir prêt-e pour le lire et préparer les mouchoirs ainsi qu'un bon remontant par la suite (chocolat par exemple), mais dans tous les cas, un roman à découvrir !


14 déc. 2017

#JeudiAutoEdition - Qui sont ces auteurs ? #56



L#JeudiAutoEdition est un rendez-vous que je suis de très près depuis un petit moment et n'ayant pas toujours une lecture sous la main, je préfère mettre en avant un ou une auteur(e) auto-édité(e), ce qui, je l'espère, vous permettra de le ou la connaître un peu plus et pourquoi pas, la curiosité fera le reste ... 




Cette semaine, c'est au tour de John Renmann



Les présentations 

Pour commencer, est-il possible de vous présenter en quelques mots ?
(Etudes, métier, loisirs, etc)

Je suis chef de projet informatique, ce qui m’amène à faire de nombreux déplacements à l’étranger. Ces voyages sont une source d’inspiration intarissable pour mes romans. Les lieux, mais aussi les populations que je côtoie sont la base même de mes écrits. Pour ce qui est des loisirs, l’écriture n’est pas mon seul dada, je suis également féru de dessin et de sciences en général.



Quel genre littéraire appréciez-vous lire ?

Principalement le fantastique et la SFF, même s’il m’arrive de lire d’autres genres à travers les œuvres de mes amis auteurs notamment. J’apprécie l’heroic-fantasy tout comme le thriller et le polar. J’aime ces quelques livres qui mêlent habilement tous ces genres, ceux de Bernard Werber par exemple.


Quel est votre top 5 des auteurs favoris ?

Je n’ai pas vraiment d’auteurs favoris car, au risque d’en étonner plus d’un, je lis finalement très peu depuis que j’ai débuté dans l’écriture. Mais si je devais toutefois établir un top 5 des auteurs qui m’ont marqué, je dirais, dans le désordre : Stephen King, J.K Rowling, Bernard Werber, George Orwell et Isaac Azimov





La vie d'auteur 


Depuis quand vous êtes-vous intéressé(e) à l'écriture ?

Enfant, j’étais davantage passionné de bande-dessinée et m’amusais à en produire sur des cahiers d’écoliers. L’écriture ne m’a séduit que bien plus tard lorsque j’ai commencé, adolescent, à rédiger des poèmes, puis des slams et enfin des nouvelles. Mon premier roman n’a finalement été publié qu’il y a 3 ans. On peut donc dire dans une certaine mesure que j’ai débuté dans l’écriture sur le tard.



Qu'est-ce qui peut faire l'objet d'inspiration pour vous ?

Mes voyages, les lieux que je visite, les personnes que je côtoie au quotidien ou celles qui ne sont que de passage. Sans être non plus un fervent écologiste, je suis sensible à la nature qui nous entoure, si belle et parfois si tourmentée. Je peux dire qu’elle est réellement ma première source d’inspiration.



Quel est votre rythme d'écriture ?

Une fois les personnages définis, les lieux situés et le plan établi, je m’évertue à écrire au moins 1000 mots par jour (cela correspond environ à une page au format A4). Je suis bien entendu plus productif le week-end où je peux tourner très vite à 4000 mots.



Si vous pouviez donner vie à l'un de vos personnages, lequel choisiriez-vous ?

Sans aucune hésitation, Genos de la trilogie « Les colonnes du temps ». Il personnifie cette part de sagesse que nous avons tous en nous, mais que nous avons souvent du mal à écouter.


Sur quel(s) projet(s) travaillez-vous actuellement ?

Je m’attèle à un thriller fantastique : la prochaine enquête du duo de policiers Nicolas Rousseau / Marie Kancel. Ce roman sera dans la continuité de GECKO sans en être une suite.


Comment avez-vous vécu l’enthousiasme des premiers lecteurs ? Le retour des critiques, positives comme négatives.

Les critiques positives font toujours plaisir, contrairement aux négatives, je fais là une belle lapalissade. Mais pour ce qui est des critiques négatives, le souci premier est qu’elles sont émises sur le net, où il est permis à tout le monde de s’exprimer de manière anonyme et quasiment en toute impunité. J’ai donc eu droit à mon flot de critiques acerbes, mais parfois justifiées, cela m’a aidé et j’ai épuré mon style. Mais il ne faut surtout pas rentrer dans le jeu de ceux que l’on nomme « les trolls » et persévérer dans l’écriture tout en cherchant à s’améliorer.





- La publication -

Comment s'est passé votre parcours pour l'auto-édition ?

Je dois avouer qu’il fût quelque peu chaotique. Je ne m’étais pas suffisamment renseigné quant aux diverses plateformes d’auto-édition tels Amazon ou Kobo. Et je ne parle pas du côté administratif où j’ai dû apprendre ce qu’était un ISBN ou encore ce qu’était la BnF.


Pour vous, quels sont les avantages ainsi que les inconvénients de cette méthode de publication ?

L’avantage numéro un, c’est qu’il n’y a pas de « sélection à l’entrée » contrairement à l’édition traditionnelle. Il est possible de publier absolument tout ce que l’on veut, certes, malheureusement, parfois au détriment de la qualité de l’œuvre, tant sur le fond que sur la forme.
Quant aux inconvénient, l’auto-édité doit non seulement prendre en charge sa correction, la conception de sa couverture (il peut, comme moi, faire appel à un illustrateur) mais surtout gérer lui-même sa promotion, ce qui n’est pas chose aisée.



- Les petits plus -


Avez-vous une petite anecdote lors d'une rencontre avec vos fans ?

Lors du salon de Beauchastel, en Ardèche, un couple de personnes d’un certain âge entre dans la salle avec un bout de papier à la main. Ils sont visiblement à la recherche d’un ouvrage. Je suis tout étonné de les voir se présenter à mon stand. En fait, ils étaient venus chercher le second tome de « Les colonnes du temps » pour leur petite-fille, complètement fan.
Malheureusement, ce second tome était encore en cours de rédaction et donc pas encore disponible. Devant leur déception, je leur ai promis de le leur remettre en main propre, dès sa publication. Chose que j’ai faite en me déplaçant jusqu’à chez eux avec l’exemplaire dédicacé pour leur petite-fille. Je n’ai pas eu la chance de la rencontrer à ce moment-là mais espère que ce sera le cas au prochain salon de Beauchastel.


D'ailleurs, où peut-on vous rencontrer pour boire un café et/ou pour une petite dédicace ?

En Ardèche, au village de Toulaud ou à proximité : Valence, Saint-Peray, Guilherand-Granges, Beauchastel ou Saint-George. Ce serait un plaisir d’échanger avec des lecteurs autour d’un expresso !




Une petite chose à ajouter ?

Tout d’abord merci à vous pour cette interview.
J’aimerais ajouter l’adresse de ma page facebook sur laquelle je partage mes dessins, quelques textes et autres anecdotes et également mon blog où je partage, entre autres, mes divers voyages 


Merci encore et à très bientôt, j'espère ☺


Throwback Thursday Livresque #48 - Dans la hotte 2016 – Un livre reçu pour Noël 2016

Print

Voici le Throwback Thursday Livresque ! 
Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine BettyRose Books fixera un thème et il faudra partager la lecture correspondante (une seule) à ce thème. 
Ce que permet ce rdv ? 
De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !



Le thème de cette semaine : Dans la hotte 2016 – Un livre reçu pour Noël 2016



J'ai donc choisis


Couverture Library jumpers, tome 1 : La voleuse de secretsFervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…

La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

Bestiaire fabuleux, objets magiques, voyage entre les univers… Jamais plus vous ne regarderez un vieux livre poussiéreux du même œil ! Avec La Voleuse de secrets, Brenda Drake vous entraîne à la suite de Gia dans une quête initiatique périlleuse et riche en révélations.



Car l'an dernier, je n'ai reçu des livres que de la part d'Hanne-Laure, lors de notre Swap de Noël ♥ J'en suis très heureuse et je les ai déjà lu depuis looooongtemps ☺


Et vous ?

13 déc. 2017

L'Epouvanteur, tome 14 - Tom Ward, l'Epouvanteur

Couverture L'épouvanteur, tome 14 : Thomas Ward : L'épouvanteur

Auteur : Joseph Delaney
Editions : Bayard
Collection : Jeunesse
Nombre de pages : 352 pages
Date de parution : 22 Octobre 2017
Saga : L'Epouvanteur
Nombre de tome : 14
Format : Grand





John Gregory a perdu la vie dix mois plus tôt en combattant le Malin. Thomas Ward a hérité de sa tâche et est devenu l'épouvanteur de Chipenden. Depuis trois mois, des jeunes filles meurent dans des circonstances mystérieuses. On les retrouve dans leur lit, couvertes de sang, une expression terrifiée sur le visage. Malgré ses efforts, Tom ne parvient pas à mettre la main sur la créature sanguinaire responsable de ces meurtres. Jusqu'à ce que Jenny, une jeune fille de 15 ans sonne à sa porte pour lui proposer ses services en tant qu'apprentie. Septième fille d'une septième fille, dotée d'un oeil bleu et d'un oeil brun, elle prétend pouvoir voir les morts et parler avec eux. Elle déclare savoir où se terre la bête qui tue les jeunes filles et mène Tom à son antre.Le jeune épouvanteur comprend alors que le monstre est un mage Kobalos. Et que ces meurtres ne sont que le commencement : une armée de Kobalos se rassemble à l'extrémité du cercle arctique et menace la survie de l'humanité. Thomas va devoir déterrer la Lame-Etoile et s'allier à Grimalkin... Accompagnés de Jenny, la sorcière et l'épouvanteur partent vers les Terres du Nord pour en apprendre plus sur leur ennemi et parvenir à le vaincre...

"


Cela fait des années que je suis cette saga jeunesse et je prends un plaisir incroyable à chaque tome ! Si le précédent, La revanche de l'Epouvanteur, m'avait laissé en pleurs et que j'ai bataillé pour ne rien spoiler, le résumé de celui-ci spoile entièrement et je m'en excuse auprès de celles et ceux qui ne sont pas rendu à ce stade.



Nous sommes donc plusieurs mois après la fin du tome 13, Tom devant assumé seul sa nouvelle condition et les responsabilités qui vont avec. Pour ne pas nous déstabiliser, nous sommes plongés dans l'une de ses missions : une créature rôdant autour de Chippenden et dont les indices lui fait présager le plus mauvais ... Alors qu'il s'apprête à faire appel à un personnage des plus charismatique : Grimalkin, il fera la connaissance d'une jeune fille aussi bûtée que puissante : Jennifer, alias Jenny. Sa particularité ? C'est la 7ème fille d'une 7ème fille. Nous connaissons bien l'étendu de ce don, mais l'auteur nous glisse encore trop de mystère sur les conséquences chez une femme.



Si nous suivions l'évolution de Tom, cela ne change pas et cela s'est plutôt intensifié, un peu livré à lui-même, il fera tout pour changer la vision et la réputation d'un Epouvanteur, plutôt solitaire, indispensable, mais peu apprécier en un protecteur avec une équipe de choc. D'ailleurs, autre changement, côté narration, c'est l'intégration du point de vue de Jenny, tenant un journal et nous racontant son histoire. Un personnage qui cache encore bien des secrets et que j'espère décourir un peu plus pour l'apprécier, chose un peu difficile, car Alice reste LE personnage féminin coup de coeur de la saga, en dehors de la mère de Tom bien sûr.


Bien que nous croisons, à mon goût, quelques moments de calme, notamment lors des entraînements de Jenny, l'auteur met la dose côté émotion en arrivant au combat final de ce tome ... Mon petit coeur a failli me claquer entre les mains ! Heureusement, Grimalkin sème un brin d'espoir quant à la suite, même si cela se transforme, en quelques secondes, en une crainte.


Dans son ensemble, c'est un quatorzième tome digne des autres, malgré beaucoup de changements, mais dans une lignée qui tient la route. Je serais donc au rendez-vous pour la suite, sortie en anglais en Septembre dernier seulement, donc il nous faudra patienter encore une bonne année ...




- Autres tomes - 

 Couverture L'épouvanteur, tome 09 : Grimalkin et l'épouvanteur Couverture L'épouvanteur, tome 11 : Le pacte de Sliter Couverture L'épouvanteur, tome 12 : Alice et l'épouvanteur Couverture L'Epouvanteur, tome 13 : La revanche de l'épouvanteur

12 déc. 2017

Top Ten Tuesday #22 - Les 10 livres que vous iriez acheter sur le champ si vous aviez un budget illimité

top ten tuesday

Le Top Ten Tuesday (TTT) est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur Frogzine


Thème de la semaine : Les 10 livres que vous iriez acheter sur le champ si vous aviez un budget illimité


Un budget illimité, tout le monde en rêve et c'est souvent en fantasme en lisant les montant astronomique à gagner à l'euromillion ou au loto. Bref, avec une carte bancaire digne du sac à main de Marry Poppins, je filerais en librairie pour prendre :

    Couverture Hors de portée, tome 3 : Hors de contrôle Couverture Je suis ton soleil Couverture Endgame, tome 3 : Les règles du jeu   

En priorité bien entendu !

Et vous ?

11 déc. 2017

C'est Lundi, que lisez-vous ? #183

Image result for c'est lundi que lisez vous


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Gaellane, en France.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

--------------------------------------------------------------------------------------------


- Lu la semaine passée -

  

~ Lectures du moment ~ 

 

~ A Lire par la suite ~
 

7 déc. 2017

Brooklyn Paradis, saison 3

Brooklyn Paradis: Saison 3 par [Simon, Chris]

Auteure : Chris Simon
Editions : Auto-Edition
Collection : -
Nombre de pages : 168 pages
Date de parution : 13 Novembre 2017
Saga :Brooklyn Paradis
Nombre de tome : 3
Format : Numérique





Courtney Burden a tout : un riche et beau mari, Jeb ; deux magnifiques enfants, Cameron et Sawyer ; un métier créatif et une brownstone de trois étages à Brooklyn, New York, là où tout le monde veut vivre. Alors pourquoi chine t-elle dans les rues ? A-t-elle un problème ? Est-elle cinglée ? Non, juste une chineuse compulsive qui adopte les objets pour se rassurer…

Avait-elle besoin de ramasser ce canapé au petit matin au bord du fleuve et de le ramener chez elle ? Non, mais elle le croyait abandonné sur ce parking paumé. Sauf qu’il ne l’était pas. Et qu’il appartient à des gars pas cool du tout, qui tiennent à leurs affaires… Et que ces gars, super vénères, vont tout faire pour le récupérer. Et ça, c’est le début de la fin pour Courtney et les siens.


Cocaïne, gangsters, argent et sexe : les meilleurs ingrédients pour faire exploser une famille modèle. Il y a une bonne dose de suspense et d’humour aussi… pour sauver les meubles.
"

Quel meilleur jour qu'un jeudi pour partager mon avis sur le dernier roman de Chris Simon, la troisième saison de Brooklyn Paradis, mais loin d'être la dernière ! Même si l'histoire est dans la même lignée que les deux saisons précédentes, aucune routine ne s'y installe.



Nous sommes toujours auprès de Courtney et son fameu canapé, tant convoité, il changera à tout jamais la vie de cette jeune mère de famille dont le quotidien était dans le luxe et la quiétude. Coursée par Cameron et Sawyer, deux dealers qui jouent leurs vies sur ce canapé, eux mêmes poursuivient par les flics, c'est un schéma très amusant, très prenant que nous offre Chris Simon. Loin d'être classique, elle y intègre des problèmes de notre société, un brin d'humour et des scènes magnifiques, toujours dans une ambiance série américaine à la française, c'est, une fois de plus, un plaisir de lire, aussi rapidement soit-il.



Je me doute que je ne développe pas facilement l'intrigue de l'histoire, ne donnant pas le moindre détails sur le déroulement, mais si je commence à en parler, c'est l'intégralité des saisons que je spoilerais. Des romans très difficiles à chroniquer pour le coup et assez frustrant ne pouvant pas vous crier qu'en fait .... et ensuite ... Et puis, c'était juste WAOW ! Enfin, vous voyez ce que je veux dire ?


Ce que je peux affirmer, et c'est un message personnel pour Chris Simon : Juin 2018 ?! Sérieusement !!! La suite est dans plus de six mois ! Du sadisme. Quand j'ai lu ça, j'ai commencé par hurler. Heureusement que la plume est magnifique, j'aurai pu être méchante          * Sors ces crocs de louveteau * 
Maintenant, je sais ce qu'il me reste à faire. Attendre. Relire ☺




- Autre tome -

Brooklyn Paradis saison 1 Brooklyn Paradis: Saison 2 par [Simon, Chris]

Throwback Thursday Livresque #47 - Retour de Montreuil – Un livre jeunesse

Print

Voici le Throwback Thursday Livresque ! 
Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine BettyRose Books fixera un thème et il faudra partager la lecture correspondante (une seule) à ce thème. 
Ce que permet ce rdv ? 
De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !



Le thème de cette semaine : Retour de Montreuil – Un livre jeunesse (peu importe l’âge, album, roman, BD, manga…)


J'ai donc choisis



Le festin des affreux
Prenez les neufs personnages les plus affreux qui soient,
Ajoutez un grand chef mondialement connu, 
Mettez le tout dans un restaurant étoilé de noir ...
Et vous obtiendez un festin pas comme les autres ! 
Soulevez les cloches pour découvrir croquettes de grand-mère, escargots dans leur bave ou gâteau hanté de façon dame blanche.

Il y en aura pour tous les goûts ! Et les invités ne sont pas au bout de leurs surprises. Car le pire convive n'est pas encore arrivé ...






Cet album a été LE coup de coeur pour moi, je ne m'en lasse pas de le lire aux enfants ! Pour plus de détails, ma chronique est par ici.

6 déc. 2017

Brooklyn Paradis, saison 2

Brooklyn Paradis: Saison 2 par [Simon, Chris]

Auteure : Chris Simon
Editions : Auto-Edition
Collection : -
Nombre de pages : 162 pages
Date de parution : 21 Mai 2017
Saga :Brooklyn Paradis
Nombre de tome : 3
Format : Numérique





Courtney Burden a tout : un riche et beau mari, Jeb ; deux magnifiques enfants, Cameron et Sawyer ; un métier créatif et une brownstone de trois étages à Brooklyn, New York, là où tout le monde veut vivre. Alors pourquoi chine t-elle dans les rues ? A-t-elle un problème ? Est-elle cinglée ? Non, juste une chineuse compulsive qui adopte les objets pour se rassurer…

Avait-elle besoin de ramasser ce canapé au petit matin au bord du fleuve et de le ramener chez elle ? Non, mais elle le croyait abandonné sur ce parking paumé. Sauf qu’il ne l’était pas. Et qu’il appartient à des gars pas cool du tout, qui tiennent à leurs affaires… Et que ces gars, super vénères, vont tout faire pour le récupérer. Et ça, c’est le début de la fin pour Courtney et les siens.


Cocaïne, gangsters, argent et sexe : les meilleurs ingrédients pour faire exploser une famille modèle. Il y a une bonne dose de suspense et d’humour aussi… pour sauver les meubles.
"

Cela fait maintenant plusieurs mois que j'ai eu l'occasion de lire la première saison de la série, pourtant, l'histoire était tellement courte qu'elle en était facile à retenir, je me souviens donc de Courtney, sa vie paisible et riche dans tous les termes possibles, mais aussi de Cameron et Sawyer, tout l'opposer, se débrouillant comme ils peuvent pour vivre ou plutôt survivre.... Et surtout, cette histoire de canapé !


Les séries américaines ne sont pas un monde inconnu pour moi, j'en dévore autant que les romans et les histoires de drogues sont toujours passionnantes dans le sens où tout peut arriver. Chris Simon l'a bien compris et s'en inspire tout en mettant son grain de sel ♥
J'ai pris un grand plaisir à replonger dans cette ambiance, assez particulière car je n'ai pas pu me partager entre Courtney qui est d'un milieu très aisé et des deux garçons dont la misère est le quotidien. Un monde que je ne vis pas constament, mais que j'ai pu frôler, donc j'ai une sorte de compassion envers eux alors qu'ils ne sont pas blanc comme neige, mais plus blanc comme cocaïne ...


Afin de bien marquer ces deux mondes, l'auteure choisit à la perfection et dans les moindres détails, les scènes qui constituent cette deuxième saison. Des décors aux paroles de chacun, nous ne lisons pas le roman, nous le voyons défilés dans notre tête ! Il ne faut pas forcément poussé au loin l'imagination, tout vient de lui-même.
C'est la raison pour laquelle j'accorche facilement et avec plaisir un thème qui n'est pas forcément mon domaine de prédilection et pour laquelle j'en redemande encore ! Heureusement pour moi, la saison 3 est disponible et ... oups, déjà dévoré. Impossible de tenir plus d'une demi-journée entre les deux ☺


Pour le moment, ces deux saisons sont donc une réussite et démontrent à merveilles la plume de l'auteure qui met sur papier ce que l'on pourrait voir sur un écran ! Une situation parfaite pour les amateurs de ce genre ou les débutants en littérature pour le genre, rapide, mais très agréable !





- Autre tome -

Brooklyn Paradis saison 1