7 oct. 2015

Rayon Hommes



V.O. : -
Auteure : Camille Saféris
Nationnalité : Française
Traduction : -
Editions : La Musardine
Collection : Roman
Nombre de pages : 251 pages
Date de parution : 17 Septembre 2015


"

Les filles d'aujourd'hui sont compliquées. Prenez Zoé, ma cliente. Encore une qui cherche l'amour au Rayon Hommes, le nouveau concept-store des Grandes Galeries : des mâles "prêts-à-emballer' que les femmes viennent se choisir en magasin – c'est l'idée du siècle, un vrai carton ! Et moi dans tout ça ? Je suis juste Barnabé, le vendeur. Des semaines que ma Zoé fait du lèche-vitrines, teste tous ces types l'un après l'autre, sans conviction. Son problème, c'est qu'elle cherche un modèle qui n'existe pas, sans voir que l'homme de sa vie, c'est moi. Le seul du Rayon Hommes qui ne soit pas à vendre.

"


Le concept du roman m'a beaucoup intriguée, j'ai tout de suite imaginé un magasin où l'on peut aller admirer des beaux spécimens et en choisir un en prime, pour une nuit comme pour la vie, mais je ne m'attendais pas à une tournure comme celle que j'ai pu rencontrer.

Barnabé, le patron de ce magasin bien spécial, jeune homme décrit comme un beau brin ténébreux, pris dans une relation sans avenir, pour lui, basée uniquement sur le sexe. Son invention est une révolution pour beaucoup de femmes et les clientes défilent, mais une d'entre elles va tout changer, Zoé. Cette jeune femme désespérée de ne pas trouver l'homme de sa vie, l'homme de ses rêves, un prince charmant bien loin de ce qu'on peut trouver de nos jours, qui a un fort besoin d'avoir sa moitié pour se sentir entière, heureuse. Barnabé va la croiser régulièrement, essayant beaucoup de modèles, juste pour un soir.

Bien que le Rayon Hommes permettent aux femmes d'essayer les hommes sans passer pour des traînées, j'ai eu beaucoup de mal avec Zoé, que j'ai trouvé un peu naïve avec son rêve d'homme parfait, sûrement mon côté pessimiste face à ces contes de fées. Barnabé m'a bien fait rire avec son train-train en compagnie de "Doro", une femme bien intrusive, très casse-pieds, mais tellement sous le charme du jeune homme. 

Concernant l'auteure, je dois dire qu'elle a eu de très bonnes idées, mais il m'a manqué un petit quelque chose pour m'emporter entièrement. Le fait d'alterner les points de vue de Barnabé et de Zoé donne un bon rythme de lecture, mais surtout l'envie d'en savoir plus et donc dévorer sans même s'en apercevoir. Malgré cela, en sortant de ce roman, je n'ai pas été chamboulée, perturbée ou je n'ai pas ressentis l'envie d'y replonger, pas de coup de coeur donc, juste une lecture agréable.

Je remercie quand même La Musardine pour cette découverte, merci d'avoir assouvie une curiosité !



1 commentaire:

A ton tour de parler ☺