3 oct. 2015

Le Journal de Bridget Jones



V.O. : Bridget Jone's Diary
Auteure : Helen Fielding
Nationnalité : Américaine
Traduction : -
Editions : J'ai Lu
Collection 
Nombre de pages : 342 pages
Date de parution : 2000


"

Célibataire londonienne de 30 ans, Bridget Jones décide de tenir un journal intime et de prendre des bonnes résolutions : arrêter de fumer, perdre du poids et surtout trouver enfin un petit ami correct. Daniel Cleaver le coureur de jupons ? Ou Mark Darcy le psycho-rigide ?
Ce livre fait largement écho à Orgueil et Préjugés de Jane Austen (noms, caractères, histoire...), mais avec une vision contemporaine et extrêmement humoristique. Helen Fielding approche de manière réussie et corrosive sa société dans ce roman ainsi que dans sa suite, Bridget Jones : l'Age de raison

"


J'ai enfin plongé,moi aussi, dans la vie trépidante de Bridget Jones, cette trentenaire qui a fait couler de l'encre et fait tourner les bobines ! Dans le cadre du Défi Septembre ayant pour thème "Livre adapté au cinéma", je n'ai pas cherché bien longtemps avant d'y penser et le sortir enfin de ma PAL. 
Je pensais tenir entre les mains, la version "un peu plus détaillée" du film que j'ai eu l'occasion de voir, voilà bien des années, mais même si la lecture fut agréable, je n'ai pas eu le coup de coeur que j'espérais en prenant le livre.


Bridget Jones n'est plus une femme à présenter, tout le monde en a entendu parlé, a suivit ses mésaventures sentimentales, mais quand même, cette trentenaire ne m'a fait rire aux éclats. D'accord, les similitudes avec le roman de Jane Austen sont flagrantes, une Elizabeth Bennet des temps modernes, mais justement, j'ai trouvé qu'il ne s'agissait qu'un remake de ce grand roman. Entre les deux prétendants, j'ai eu un gros coup de coeur pour Mark Darcy, son côté psycho-rigide est à mourir de rire, mon côté synique sûrement, contrairement au coureur de jupons, genre de personne qui m'énerve rapidement.

Là où je n'ai rien à redire c'est sur la forme de l'histoire et la plume de l'auteure, Helen Fielding, que je découvre avec ce premier roman. La légèreté de l'histoire rend la lecture facile et rapide, quant à l'humour so british, c'est agréable de le rencontrer et cela change des lectures habituelles. 
Malgré tout, je ne pense pas poursuivre avec les deux autres romans, dont le dernier est sorti récemment, mais je suis ravie d'avoir enfin sorti le livre de ma PAL !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ton tour de parler ☺