11 juil. 2014

Love & Kick boxing




Illustrateur : Loïc Sécheresse
Editions : Warum
Nombre de pages : 112 pages
Date de sortie : Avril 2014
Prix : 12 


"
Trois adolescents dans une Ford Mustang rose foncent à travers le désert. Orphelins, ils sont frères et soeurs. Obligés de se débrouiller par eux-mêmes, l'arme à la main, ils doivent sauvegarder à tout prix leur diamant d'âme que convointent les adultes qui croisent leur chemin. Bouleversés par la perte de leur mère, ils sont à fleur de peau et facile à berner, malgré leurs flingues. Seul l'amour qui les unit leur permettra d'arriver au bout de cette fuite en avant à la recherche de leur enfance perdue, qui, à force d'ecueils et de mésaventures partagées les forceront à grandir et à murir.
"

Pour cette dernière Masse Critique organisée sur le site Babélio, j'ai postulée et donc été sélectionnée pour cette bande dessinée, Love & Kickboxing, envoyée par les éditions Warum, que je remercie !

La première chose que l'on peut remarquer, c'est bien sûr : sa couverture. D'un rose fluo, un rose pétant, elle ne peut pas passer inaperçu en librairie. Les dessins, dessus, donnent un bel aperçu de ce que l'on pourra trouver une fois la bande dessinée ouverte.

Comme beaucoup de bandes dessinées, enfin jusqu'à présent, la lecture se fait très facilement et surtout très rapidement. Ici, tout cela est aidé par un graphisme très simple, un peu trop à mon goût, sans aucune couleur, que du noir et blanc. J'ai eu l'impression que ce n'était pas fini, qu'il manquait quelque chose et j'avoue qu'au début, cela m'a beaucoup dérangé, puis, je me suis habituée.

Pour l'histoire en elle-même, je n'ai pas accroché du tout, j'ai lu pour lire, mais sans véritable plaisir et j'en suis déçue.
Nous rencontrons nos trois héros après la perte de leur mère, une épreuve extrêmement difficile et on peut comprendre leurs nombreuses disputes autour de cela, mais nous sommes propulsés dans l'histoire sans plus de détails sur eux, sans trop les découvrir non plus. Où est leur père ? Que vont faire trois orphelins maintenant ?
Pendant ma lecture, j'ai eu beaucoup de questions autour des personnages. Trois adolescents, je veux bien, mais pourquoi est-ce que le troisième est-il un chien qui parle ? Pourquoi les diamants d'âmes qu'ils possèdent en eux sont-ils tant convoités par les adultes ? Est-ce la seule raison des courses-poursuites ?
Pour résumé, vous l'aurez compris, je suis ressortie de cette aventure déçue de ce que je venais de lire. Je n'ai pas compris où Loïc Sécheresse voulait nous emmener, son univers n'est peut-être pas pour moi


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ton tour de parler ☺