18 juil. 2014

L'empire des mots


Auteur : Benjamin Boyer
Nationalité : Française
Editions : Auto-Edition
Nombre de pages : 120 pages
Format : Numérique 
Genre : Science-Fiction

"
Dans un futur lointain, l'empire est prêt à toutes les manipulations pour assurer sa domination sur l'univers et perpétuer son culte. En ces temps troublés, Gabriel, jeune pirate charismatique, est détenu pour trafic de sources historiques. Aidé du Projet Prisme, il parvient à s'échapper du campus pénitentiaire où il a grandit. Mais l'aide du mystérieux groupe n'est pas gratuite : pour retrouver sa Juliette, Gabriel devra collaborer et préparer sa rébellion contre l'Empereur. 


"

En regardant mes dernières chroniques, je me rends compte que mes lectures varient de plus en plus, ce roman-ci compris. Mes petites habitudes tournaient autour de la Bit-Lit mais je me plonger dans des romances et ici, dans la science-fiction, je m'épate !

Pour en avoir déjà discuter avec l'auteur, le début de la lecture a été un peu troublant pour moi. Nous commençons avec un personnage, père MacAtom, nous décrivant son début de journée, ce qu'il voit autour de lui et BAM, le premier retournement de situation m'a fait me demander dans quel type d'histoire je m'embarquais : Est-ce que tout le monde succombait aussi rapidement ? J'ai toutefois continué et j'étais ravie de voir que non, l'histoire se focalise par la suite sur un seul personnage, Gabriel MacAtom.
Les compagnons de route de Gabriel sont assez particuliers à mon goût, je n'ai pas accroché des masses avec eux, je me suis surtout concentré sur le personnage principal, pour être honnête.

Le style de l'auteur arrive très bien à nous transporter dans son univers, nous guider là où il désire. Les rebellions entraînant toujours de l'action, j'attendais beaucoup de ce côté et je ne sais pas si je suis trop gourmande, mais j'ai trouvé qu'il en manquait un peu.
Le côté science-fiction de l'histoire réside surtout dans le contexte historique de cette dernière. Un homme prenant de force le pouvoir et faisant tourner son territoire en Empire dont il est le seul à gouverner, décider qui est un rebelle, qui mérite d'être recherché et tuer. C'est un scénario qui, comme Hunger Games, fait froid dans le dos, car, au vu des tournures de l'actualité, peu très bien arrivé dans quelques siècles. Il n'y a donc rien d'exagérer !

Pour résumé, un très bon moment à poursuivre l'évolution de Gabriel ! Je ne regrette pas d'avoir gagné la confiance de l'auteur, Benjamin Boyer, afin de découvrir son univers. Tout le travail fourni se ressent dans la lecture, dans la construction et c'est une très bonne chose lors de la lecture.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ton tour de parler ☺