27 févr. 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #142


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Gaellane, en France.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

--------------------------------------------------------------------------------------------


- Lu la semaine passée -

  
Couverture Candidate


~ Lectures du moment ~ 

  Couverture Poppy Pym et la pièce maudite


~ A Lire par la suite ~
   
Couverture Un palais d'épines et de roses, tome 1 Couverture Rebecca Kean, tome 4 : Ancestral

Et vous ?

26 févr. 2017

In My Mailbox #124


In my Mailbox est un rendez-vous hebdomadaire, qui a été mis en place par Kristi du blog "The Story Siren" et inspiré par Alea du blog "Pop Culture Junkie". C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le regroupement des liens se fait maintenant chez Lire ou Mourir !


-------------------------------------

- Ce que j'ai reçu -

 L’image contient peut-être : 1 personne, texte Image result for l'histoire de la bête Couverture Fears of an Angel

La vie sexuelle des geeksInterdiction








Et vous ?

25 févr. 2017

Arena 13, tome 2 - La Proie

Couverture Arena 13, tome 2 : La Proie

V.O : Arena 13, book 2 - The Prey
Auteur : Joseph Delaney
Editions : Bayard
Collection : Jeunesse
Nombre de pages : 440 pages
Date de parution : 25 Janvier 2017
Saga : Arena 13
Nombre de tome : 2 - En cours -
Format : Grand






"
 Après la première année de son apprentissage en tant que combattant de l'arène 13, Leif cherche des informations auprès du peuple de son défunt père. Là il en apprend plus sur l'homme, qui était le plus grand combattant de l'arène jamais vu. L'homme qui était si près de détruire le démon Hob, mais qui en a payé le prix terrible de sa vie.
Leif revient au combat avec une faim renouvelée de vengeance. Mais peut-il rester concentré sur sa formation malgré sa passion pour la fille de son maître, Kwin? Son maître l'aidera ou l'empêchera-t-il dans sa mission personnelle de vaincre Hob dans une lutte à mort?

"




Joseph Delaney est un auteur très discret en France, mais qui a réussi à conquérir mon petit coeur de lectrice depuis que j'ai découvert la saga l'Epouanteur dont le 13ème et dernier tome est sorti fraîchement dans nos librairies. Avec cette nouvelle saga, Arena 13, Joseph Delaney s'attaque à un autre registre tout en gardant ce qui fait le charme de sa plume.


Leif est un personnage très intéressant à découvrir et à suivre au fil des pages. Ici, nous le retrouvons après sa première année d'apprentissage auprès de Tyron et il profite d'un moemnt de calme, loin de l'arène, pour en savoir plus sur son défunt père, un Genthai. Une première partie est donc consacré aux Genthai et je dois dire qu'ils sont à la fois magnifique comme horriblement traumatisant ! J'ai été un peu déçue de les quitter, malgré leur mode de vie, mais la suite est tout aussi intéressante et riche en rebondissements. En effet, Leif revenant auprès de Tyron et sa fille, Kwin, reprends l'entraînement avec un seul et unique objectif : Entrer dans l'Arène 13 et vaincre pour de bon Hob. Pour cela, de nouveaux personnage rejoignent l'équipe, par exemple Ada, Thrym et bien d'autre encore.



Si ce second tome est loin d'être la cloture de cette saga, il reste néanmoins énormément fourni en informations sur les Djinns, les lacres ou encore sur Hob et son point faible, ceci grâce à Ada, une Haute Adepte de l'Académie impériale dont l'âme a été confinée après son assassinat des sicèles plus tôt. Ayant connu l'air des ordinateurs tels que maintenant, elle est une source et un espoir.
Le thème de cette saga n'est pas nouvelle, la technologie qui surpasse l'être humain, mais tout se joue dans la tournure de l'histoire, la puissance des personnages et la façon dont le lecteur est transporté au fil des chapitres. De mon côté, je suis balottée, bouche bée et en admiration totale devant ce livre que je trouve beaucoup plus sérieux que la saga l'Epouvanteur.



Bien que l'écart entre chaque tome est assez important, cela ne gâche en rien tout le plaisir de la lecture et pour ceux et celles qui ont tendance à oublier certains détails, Joseph Delaney et les éditions Bayard ont glisser un glossaire en fin de roman, ce qui permet de replacer chaque personnage et/ou chaque mot. Un petit plus qui appuit en faveur de cette saga.
En tout point, ce second volet point un coup de coeur pour ce début de saga et j'attendrais donc avec impatience la suite, m'attendant à de beaux combats, de belles leçons de vie digne de Joseph Delaney et son univers ☺




24 févr. 2017

La vie sexuelle des Geeks

Couverture La vie sexuelle des geeks

* Merci La Musardine pour cette lecture *

Auteure : Aude Alisque
Editions : La Musardine
Collection : Le sexe qui rit
Nombre de pages : 175 pages
Date de parution : 23 Février 2017
Format : Poche






"
 Les Jedi font-ils de meilleurs préliminaires à distance?? Peut-on créer un donjon SM dans Minecraft ? Que font les Sims sous leur couette?? Hulk est-il un amant câlin?? Les geeks Apple sont-ils plus performants au lit que ceux sous Linux??
Autant de questions que vous ne vous posiez pas, mais dont vous connaîtrez la réponse en lisant ce livre?! 
Longtemps restée marginale, la culture geek est devenue dominante et nous imprègne tous. Mais il restait une question à élucider?: comment les geeks font ils l’amour?? 

Aude Alisque (elle même geek, sauf quand elle ne l’est pas) y répond. Ce livre s’adresse à tous les geeks, néophytes ou experts, et à ceux qui les aiment (avec ou sans la langue). Il balaye le spectre de cette culture pour enfin lever le voile sur la vie sexuelle des geeks avec humour et autodérision.

"




Depuis que je connais la maison d'édition La Musardine, j'avoue prendre du plaisir à découvrir leurs oeuvres et plus particulièrement la collection Le sexe qui rit et Osez qui se tournent vers des documentations plutôt que des romans, mélangés à l'humour. D'ailleurs, certains m'ont bien aidé (Être une maman sexy, être ronde, etc), mais pour ce titre, je souhaitais simplement me divertir !


Le thème est donc bien défini : Les geeks et leur vie sexuelle, mais afin de bien cernés cette catégorie sociale, Aude Alisque nous donne les définitions réelles et une image de ceux qui correspondent aux Geeks. Bien que beaucoup imaginent un adolescent boutoueux, à grosses lunettes, le geek est bien plus que cela ! Pour tout dire, je suis une Geek (et il est vrai que je ne mets pas beaucoup de photos ...), je me débrouille sur l'ordinateur, sans parler des réseaux sociaux, des jeux vidéos, films, séries et j'en passe.
Elle nous parle également des No-Life (Sans  vie sociale), des Nerds et tout ce qui se rapproche des geeks. Il s'agit donc là de la partie "J'apprends" ou "Je découvre" du roman, la suite, c'est encore du pur bonheur ♥


En dehors de cela, l'humour est sous toutes ses formes et dans plusieurs catégories. 
Nous avons donc La potentiel vie sexuelle de ... où l'auteure parle de personnages célèbres comme Wonder Woman ou encore Mario Bross, La vie sexuelle des Geeks célèbres tels que Steve Jobs, Bille Gates ou même Mary Curry ! Et mon préféré Le tableau périodique revisité et détourné...
Je n'affirme pas avoir ri à toutes les pages, parfois ne comprenant pas tout comme pour 


"     Notre couple est un  peu comme le langage binaire et tu es le zéro. 
Je te quitte      "


Mais je suis certaine que d'autre trouveront ça hilarant et c'est ce que j'apprécie, tout le monde peut trouver son degré d'humour. 


Dans son ensemble, je garde un parfait souvenir de cette lecture et j'affirme que ce sera LE cadeau parfait à tous mes amis geek ! Je tiens aussi a rappeler qu'il n'y a rien de choquant côté sexuelle, au contraire, c'est assez mignonnet, c'est plus pour expliquer comment détourner ce sujet de manière amusante.


La saga des quatre éléments, tome 1 - Les Messagers des vents

Couverture Les messagers des vents / La saga des quatre éléments, tome 1 : Les messagers des vents

V.O : -
Auteure : Clélie Avit
Editions : Le Livre de Poche
Collection : Imaginaire
Nombre de pages : 704 pages
Date de parution : 11 Janvier 2017
Saga : La saga des quatre éléments
Nombre de tome : 3
Format : Poche






Ses cheveux bleus, son pendentif, il faut les cacher, Eriana le sait. Fuir, rester sur le qui-vive, l’arc à la main, c’est son quotidien. Le jour où elle croise la route de Setrian, jeune messager de la cité d’Ivoire, tout bascule. Eriana a été désignée par une prophétie, avec neuf autres jeunes filles. Les pouvoirs de l’une d’entre elles permettront de sauver Myria. Le problème : Eriana n’a pas conscience de l’existence de ses pouvoirs. Elle ne connaît pas leur étendue, ignore comment les utiliser. Pourtant, il lui faudra apprendre les codes de Myria, déjouer les pièges, deviner le jeu de ses ennemis.
"




Depuis sa sortie en grand format chez MSK, je me suis dit qu'il fallait que je plonge dans cet univers qui paraissait très riche et très intéressant, puis lorsque j'ai appris qu'il sortait en format poche chez LDP Imaginaire, je suis passé d'une hystérie qui fait peur à une extrême patience, car oui, j'ai quand même une préférence pour le format poche ... Du coup, je me suis retrouver avec un petit paé de plus de 700 pages, comme je les aime !




Je ne vais pas m'en cacher, le démarrage n'a pas été celui auquel je m'attendais ! Si le prologue nous donne un petit apperçu de ce qui nous attends globalement, l'auteure choisit de nous faire plonger directement, sans bouées, dans son univers, notamment en ce qui concerne le jargon utiliser. Néanmoins, j'ai été soulagée de voir que l'auteure n'est pas sadique et nous explique tout ce que nous avons à savoir en même temps que notre héroïne, Eriana.
Cette demoiselle est terriblement attachante ! Ayant passé sa vie à fuir, elle est donc devenue par nécessité solitaire, bien que certains moments de faiblesses laissent entrevoir une personne des plus belles et attentionnée. Alors qu'elle croise, au détour d'une course à l'homme, un loup qui lui paraît étrangement amical, elle décide de le suivre et ce dernier l'amènera auprès de Setrian, un jeune homme ayant un don, c'est un Messager et il a vu Eriana lors d'une prophétie.




C'est donc tout autour de cette prophétie que l'histoire s'oriente, bien que ce premier tome est pour la plupart du temps centré sur l'apprentissage d'Eriana sur la maîtrise de ses pouvoirs.
Je n'ai pas trouvé de moments ennuyeux à travers ce petit pavé, car l'auteure, Clélie Avit, prend son temps pour tout décrire, tout vient à point à qui sait attendre. Les petits rebondissements que l'on y croise tombe toujours au bon moment, et le reste est parfaitement bien rythmé.
Malgré cela, même en fermant ce premier tome, nous ne savons qu'une infime partie de l'iceberg et cela est d'autant plus attirant pour poursuivre !
Je suis extrêment ravie de découvrir l'auteure à travers cette saga qui est son second roman, si je ne me trompe pas. Durant la lecture, on ressent un univers très bien construit, qui se tient et qui emporte très facilement, loin d'un conte de fée, tout beau, tout rose. 



Il est un peu difficile d'entrer dans le vif de cet univers, mais il est encore plus difficile de se le retirer de la tête et tant que le premier tome n'est pas terminé, j'ai eu du mal à poser le roman ! La frustration de le finir n'est pas réellement présente, car nous en avons plein les yeux et une petite pause est quand même requise afin de ne pas en faire une overdose et se gâcher la beauté du roman. J'attends la suite avec impatience, toujours en restant dans le format poche, mais pour ceux et celles qui hésitaient encore, j'ai envie de dire : On ne vit qu'une fois ! ☺