16 janv. 2017

C'est Lundi, que lisez-vous ? #135


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Gaellane, en France.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

--------------------------------------------------------------------------------------------


- Lu la semaine passée -

Manga - Manhwa - Beaucoup de moutons pour un loup glouton

Couverture Yakarêvée Couverture Eliott et sa patacrotte    



~ Lectures du moment ~ 

  



~ A Lire par la suite ~
   


Et vous ?

15 janv. 2017

In My Mailbox #118


In my Mailbox est un rendez-vous hebdomadaire, qui a été mis en place par Kristi du blog "The Story Siren" et inspiré par Alea du blog "Pop Culture Junkie". C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le regroupement des liens se fait maintenant chez Lire ou Mourir !


-------------------------------------

- Ce que j'ai reçu -

 Couverture Yakarêvée Couverture Eliott et sa patacrotte Manga - Manhwa - Beaucoup de moutons pour un loup glouton
Toi et moi 





Et vous ?

14 janv. 2017

[J'ai testé] Momox

Image result for momox


Bonjour, bonjour,


Aujourd'hui, je tenais à parler d'un logiciel que j'ai testé. Il s'agit de Momox !


Momow ??!! Késako ?


Pour les plus grands fans de livres (et de la télé), vous devez sûrement avoir eu affaire ou entendre la publicité pour Momox. Il s'agit d'un site internet rachetant vios livres, en offrant les frais d'envois si l'on dépasse 10€, tout en se basant que la valeur du marché.

Je me suis donc inscrite sur le site internet, en renseignant juste le strict nécessaire, car l'argent que l'on gagne en revendant est transféré sur notre compte bancaire à la suite des informations que l'on a donné. 

J'ai donc fait un test sur différent livres se trouvant dans mes bibliothèques. Le constat le plus flagrant est que les montants ne sont pas astronomiques et que la date de publication joue énormément.
Par exemple : L'Opéra Macabre, l'intégral de Jeanne Fièvre d'Arcier publié chez Bragelonne en 2013 d'une valeur de 25€ en librairie, peut être revendu 0€15 chez Momox.
Alors que Au pays de l'Ailleurs de Tahereh Mafi, publié en 2016 chez Michel Lafon dont la valeur est de 16€95, peut être revendu 4€98 sur Momox et c'est l'un des plus gros chiffres que j'ai pu avoir sur une trentaine de romans que je possède.


Ma curiosité m'a poussée à enquêter un peu plus loin. 


Momox étant un nom qui ne m'était pas inconnu, je me suis souvenu qu'il revenait souent sur Amazon en tant que revendeur d'occasion (on sait pourquoi) et sur ces deux mêmes exemples, je suis aller donc voir à quel prix ils étaient revendus. L'Opéra Macabre est revendu 9€33 (+ 2€99 de frais de port) et Au pays de l'ailleurs est revendu 9€ (+ 2€99 de frais de port).



Ce que j'en pense vraiment ?


Je ne crache pas sur le fait que toute entreprise doit faire des bénéfices et faire vivre ceux qu'elle emploie, mais là, les écarts sont quand même importants. Bien qu'une petite liste d'une dizaine de livres chiffreraient, pour moi, à un peu moins de 50€ et que cet argent peut servir, je reste un peu dérangé par le prix de la revente. 
Au moment où cet article est écrit, je n'ai pas encore testé les frais d'envoi réellement offerts, mais peut-être que je testerais pour les lires dont je souhaite réellement me séparer pour faire de la place. 


-------------------------- A vous la parole -----------------------


•  Connaissez-vous Momox ?
• Avez-vous déjà vendu chez eux ? Ou acheter avec eux ?
• Que pensez-vous de ce système de revente ?



13 janv. 2017

Les Romantics

Couverture Les romantics

V.O : The Romantics
Auteure : Leah Konen
Editions : MiladyLa Martinière
Collection : Jeunesse - Fiction
Nombre de pages : 368 pages
Date de parution : 05 Janvier 2017
Format : Grand






Gael Brennan est un type bien, sensible et terriblement romantique.
Quand il surprend la fille qu'il aime en train d'embrasser son meilleur ami, Mason, son cœur vole en éclats…
Inquiet pour son avenir, l'Amour décide de l'aider. L'amour en personne !
Une comédie romantique écrite par l'Amour.
"



Par sa cou
verture et son résumé, mon attention s'est posé sur ce roman fraîchement sorti chez La Martinière Jeunesse et je ne regrette absoluement pas mon choix et ma lecture.
Le côté coeur en cactus montre déjà les difficultés que nous avons tous et toutes avec l'amour, mais c'est surtout le fait que l'Amour lui-même intervienne qui m'a le plus intrigué.




Car oui, dans ce roman, l'Amour s'en mêle et s'enmêle surtout ...



Gael est un jeune homme très attachant, très romantique, et tout va bien dans le meilleur des mondes et surtout dans les bras de sa douce Anika. Après le premier "Je t'aime", rien ne sera plus pareil, principalement parce que deux semaines après, Anika est déjà dans les bras de Mason, meilleur ami de Gael. Je ne spoile rien (tout est dans le résumé) car ce n'est que le début d'un long périple pour ce jeune homme.

Après sa rupture, Gael tombe rapidement dans une période très déprimante, ce qui se comprend, mais je dois dire qu'il m'a un peu agacé à réellement broyer du noir, comme si c'était la fin du monde. Certes, c'est douloureux, mais quand même ... 
Malheureusement pour lui, il doit recroiser Mason et Anika, étant dans le même lycée et dans la même bande d'amis. Un supplice qui peut avoir de sacré retournement !





Je me suis un peu emballé en lisant que l'Amour intervenait en personne et je m'attendais à le voir physiquement débarquer dans l'histoire, mais il est le narrateur de l'histoire, ce qui la fait dérivée par moment ... Il nous parle des autres personnages, des rencontres d'il y a des années et j'en passe, mais continuellement avec un rapport à l'histoire, expliquant bien des choses et nous mettant sur certaines voies. 

Ce qui est certain, c'est que le personnage de l'Amour apporte une certaine fraîcheur et une belle couche d'humour avec ces réflexions, ces références aux grandes histoires d'amour que l'on connaît à travers la littérature ou le cinéma. Il met le niveau assez haut en essayant de "sauver" Gael, mais, comme le titre l'indique, l'Amour ne fait pas que s'en mêler, mais s'enmêler, un détail qui a son importance ....




Dans son ensemble, l'histoire suit la reconstruction de Gael, mais on remarque que l'Amour est partout, sous différentes formes et dans l'esprit des personnages, il a plusieurs significations, ce qui apporte de beaux moments de réflexions. 
Je pense que l'histoire aurait été beaucoup plus classique si Gael en étant le narrateur et j'aurai sûrement moins apprécié.
La lecture n'a donc pas du tout trainée, car, ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux le savent, il a fait l'objet d'une occupation durant une insomnie récemment, mais j'étais tellement dans l'histoire, à vouloir que tout le monde s'en sorte, que le temps m'a paru court, j'ai dévoré les pages en prenant un réel plaisir !




Les Romantics est donc très proche du coup de coeur et se classe très facilement dans les romans que je conseille, l'un des craquages qu'il faille faire pour se sentir bien, pour passer un agréable moment et d'ailleurs, pour s'en faire une petite idée, La Martinière met à disposition un petit extrait qui peut vous convaincre (ou pas) d'y succomber...



12 janv. 2017

#JeudiAutoEdition - Qui sont ces auteurs ? #12



Le #JeudiAutoEdition est un rendez-
vous que je suis de très près depuis un petit moment et n'ayant pas toujours une lecture sous la main, je préfère mettre en avant un ou une auteur auto-éditée, ce qui, je l'espère, vous permettra de le ou la connaître un peu plus et pourquoi pas, la curiosité fera le reste ... 




Cette semaine, c'est au tour de Marie-Béatrice Ledent


Pour commencer, pouvez-vous nous faire une petite présentation rapide pour ceux et celles qui ne vous connaissent pas encore ? (D'où vous venez, les études faites, etc.)

Secrétaire de formation, je suis belge et je réside en Belgique.




Quel est votre univers livresque ?

J’aime un peu de tout, notamment les polars, thrillers et fantasy mais je suis moins fan de la New Romance et encore moins de la science-fiction.





Qui vous a donné l'envie d'écrire à votre tour ? Quel est votre objectif lorsque vous écrivez ? (Donner du plaisir, vous évader, faire partager, etc.)

Pour l’école, j’avais dû lire « les dix petits nègres » d’Agatha Christie. J’ai tellement adoré ce livre que c’est ce qui a déclenché l’envie d’écrire. Toujours pour l’école, nous avions dû rédiger un conte de fée. J’ai fait les devoirs de quelques élèves de ma classe (lol). Mon professeur de français avait trouvé mon texte très bon et m’avait laissé un commentaire. Elle doutait que c’était bien moi qui l’avait écrit. J’avais oublié ce détail. Grâce à cette interview, ça vient de me revenir.

Je n’ai pas besoin d’écrire pour m’évader. Mais j’aime l’idée de donner du plaisir et d’apporter quelque chose à la société. Ça me donne un peu l’impression de contribuer à un monde meilleur. C’est très utopiste ; j’en ai conscience. Mais la terre ne s’est-elle pas formée autour d’un grain de poussière ?



Comment s'est déroulé l'écriture du roman (ou des romans) ?

Au départ, j’ai répondu à un concours d’écriture. Mais quand il s’est terminé, je me suis fait un devoir de terminer mon ouvrage. J’avais un message à faire passer… La trame m’est venue très vite, j’ai réalisé un plan que j’ai adapté en fonction des idées et de la cohérence au fur et à mesure de l’écriture.




Vous imposez-vous un rythme d'écriture ou écrivez-vous quand l'inspiration est là ?

L’inspiration ne vient pas forcément quand j’écris mais elle peut se présenter à tout moment. Pour écrire, je manque souvent de motivation. Non pas que je n’y prenne pas plaisir mais après une journée de travail, l’esprit a aussi besoin de repos.




Pourquoi avoir choisi l'auto-édition ?

Avant tout, je voulais vivre l’expérience de l’édition tout court. Je voulais « dire ce que j’avais à dire », avec l’espoir que cela soit bénéfique pour les lecteurs qui m’auraient lue. L’auto-édition n’est pas mon premier choix. Je crois que c’est un concept encore trop jeune pour qu’il soit porteur. Mais c’est toujours mieux que rien en attendant les réponses des maisons d’édition.



Comment avez-vous vécu l’enthousiasme des premiers lecteurs ? Le retour des critiques, positives comme négatives.

Pour l’enthousiasme, j’en avais clairement besoin. On doute toujours de son premier texte. Les compliments m’étonnaient et ils m’étonnent encore aujourd’hui, d’ailleurs. Quant aux premières critiques, on les vit mal au début. Et puis, il faut bien mûrir et se dire qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Sinon, on ne fait plus rien…




Comment s'est passé le choix de la couverture du roman ? Y avez-vous participé ? Si non, qu'auriez-vous changé ?

Ouh là. J’avais compté sur une aide qui n’est jamais venue. Après quelques jours de patience, j’ai pris les choses en main et je l’ai conçue moi-même. Auparavant, j’avais sollicité quelques devis auprès de graphistes mais j’ai préféré faire l’impasse sur la dépense. Je ne peux pas dire que j’en sois satisfaite mais au moins, elle est explicite. Bien entendu, si je pouvais bénéficier d’une couverture professionnelle, je ne demanderais pas mieux.



Si vous pouviez donner vie à l'un de vos personnages, lequel choisiriez-vous et pourquoi ?

Si j’écrivais des livres de super héros, la réponse serait facile. Mes personnages ont leurs qualités et leurs défauts. Je ne souhaiterais pas leur donner vie. Ils sont fictifs ; mieux vaut privilégier l’humain.



Sur quel projet êtes-vous en ce moment ?

Je suis en phase de réécriture d’un thriller psychologique qui s’intitule « Inhumanitas ». J’espère le publier dans le courant du premier trimestre 2017.



Auriez-vous des conseils d'écriture pour nos jeunes débutants ?

Ecrire, c’est ressentir. Peu importe le style et l’orthographe, ça se travaille. Ce qui compte, c’est y mettre de soi. Quand on écrit, il ne faut jamais perdre de vue l’émotion recherchée. Pour y arriver, il suffit de se projeter dans l’histoire. J’aime comparer l’exercice avec l’auto-hypnose. Finalement, être auteur, c’est avoir le pouvoir de créer des mondes parallèles. L’imagination ne connaît aucune limite.



Un petit mot pour la fin ?

« L’essentiel est invisible pour les yeux ; on ne voit bien qu’avec le cœur » (Citation du Petit Prince de Antoine Saint Exupéry). L’émotion est le seul vrai langage universel. Les mots, les notes de musiques, les couleurs, ne sont là que pour la concrétiser. Alors, je remercie tous mes lecteurs et futurs lecteurs de partager les miennes.





Throwback Thursday Livresque #2

Print

Voici le Throwback Thursday Livresque ! 
Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine BettyRose Books fixera un thème et il faudra partager la lecture correspondante (une seule) à ce thème. 
Ce que permet ce rdv ? 
De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le thème de cette semaine Années 80 ou années 90 (date d’écriture ou date de l’action)









Harry Potter
Un nom que l'on ne présente plus et qui a une signification pour un grand nombre d'enfants, deenus adolescent à ses côtés, puis des adultes reconnaissant pour ce brin de magie dans leur vie. 


Publié dans les années 90, cette série est intemporelle et a encore de très beaux jours devant elle ! Avec tous les dérivés, c'est une mine d'or et de paillettes ♥
Encore aujourd'hui, l'envie de lire, relire et relire encore et toujours grandit et se partage. J'ai d'ailleurs même le désir de découvrir les mots d'origine, dans sa langue maternelle, pouoir en parler en anglais, comme en français, pas vous ?



See original image